Adresse IP

Une adresse IP est une identification qui appartient à un hôte (Écrite sur la machine (Statique)  ou récupérer par un DHCP .

IP = (Internet Protocol ) Fait parti de la famille des protocoles de communications en informatiques conçu pour internet

On retrouve une adresse IP dans n’importe quel paquet  ( Une adresse au début pour indiquer l’expéditeur et une autre pour le destinataire ) C’est de cette façon que les machines communique entre eux. Chaque adresse IP est unique dans un réseau.

Une autre façon d’identifier une machine est d’utiliser un nom de domaine. Sa permet de remplacer la suite de chiffre d’une adresse IP par un nom ( Ex :  216.58.168.195 ou 2100:1450:4007:814::2003 pour « www.google.fr » ) Sa simplifie la tâche de mémorisation et de compréhension  )

Il existe deux types d’adresses IP :

  • IPV4 :                         On utilise le binaire pour l’IPV4.  Il existe plusieurs classe d’adresse IP , les plus importantes sont A ( 0 -> 127 ) , B (128 -> 191), C (192 -> 223 ) . Avec ses différentes classes , on peut créer des sous réseau avec le « netmask » masque de sous réseau .Voici une photo des différents sous réseau qu’on peut utiliser ( A savoir qu’on peut encore diviser chacun d’eux en sous sous-réseau )
  • cidrUn réseau à toujours 2 adresse IP non utilisable : La première appelé : adresse réseau  ( 192.168.0.0 ) et la dernière  : Broadcast (192.168.0.255)
  • IPV6:

On utilise l’hexadécimal pour l’IPV6

L’IPV6 à été créer en prévision du manque d’adresse de l’ipV4 , encore aujourd’hui il est très peu utilisé .

Grâce à ses 128 bits , il dispose d’un espace de stockage beaucoup plus important que l’ipV4. Mais il est encore difficile de la mettre en place du à l’incompatibilité  entre eux.

 

 

NAGIOS

Nagios est une application ( Libre , licence GPL ) qui permet la supervision ( surveillance ) d’un système et réseau. On programme le serveur pour qu’il nous envoi l’état des hôtes ou de service spécifique . La modulation de cette application est un atout . On peut obtenir les plus petits détails ( Température , RAM , % CPU , occupation du disque dur .. d’un switch ou même nous indiquer la version d’un routeur toute les 5 secondes..)

On peut trouver toutes ses caractéristiques grâce à l’ OID ( identifiants universel )

Nagios se compose en 3 parties :

  • Le moteur de l’application pour les tâches de supervision
  • L’interface web pour la vue d’ensemble https://www.novell.com/coolsolutions/img/nagios_html_2f522541.png
  • Les plugins sont les mini-programmes qui exécutent nos tâches

Une autre application dans le même genre : CENTREON

La différence est  d’un côté on a un  prêt à l’emploi (Centreon) et de l’autre le sur-mesure (Nagios + plugins + addons).

Avantages :

  • Créer ses propres plugins, dans le langage désiré. Il suffit de respecter la norme Nagios des Codes retour
    • 0 OK (tout va bien)
    • 1 WARNING (le seuil d’alerte est dépassé)
    • 2 CRITICAL (le service a un problème)
    • 3 UNKNOWN (impossible de connaître l’état du service)
  • Hiérarchie dans le réseau
  • Plus flexible
  • Moins d’ automatisation , retour sur les fondamentaux et de la compréhension sur la complexité à la programmation en supervision

Inconvénients:

  • Complexité d’utilisation ( Certains autres serveurs de supervision sont plus simple)
  • Beaucoup de demande de la communauté sur des améliorations
  • Architecture des modèles de programmation trop tolérante et la difficulté de certaines d’entre eux