Chiffrement iPhone : Apple refuse toujours d’ouvrir une backdoor malgré les pressions

Suite à la série d’attentats qui a notamment frappé Paris, les autorités américaines ont à nouveau fait pression pour imposer ces accès dérobés. Mais pour Apple, la réponse est toujours la même : c’est non. Tim Cook, patron d’Apple confirme que l’administration US a bien répété ces demandes. Mais pour le p-dg, donner les clés aux autorités, c’est aussi donner les clés aux « bad guys ».

Cette réponse ferme est dans la droite lignée de l’appel lancé par un groupe rassemblant les leaders américains de l’industrie IT déclarant son opposition à la mise en place de porte dérobée sur les produits technologiques pour accéder aux données chiffrées.

Affaiblir la technologie de chiffrement de données pour aider les gouvernements dans leur mission de surveillance des communications électroniques au nom de la sécurité nationale « n’a tout simplement pas de sens », déclare l’Information Technology Industry Council dans un communiqué. « Après une horrible tragédie comme les attentats de Paris, nous cherchons naturellement des solutions : l’affaiblissement du chiffrement n’est pas une solution », mentionne Dean Garfield, président de l’organisation basée à Washington, qui représente entre autre Apple, Google, et Microsoft.

Comme Cook, les défenseurs de la vie privée, les entreprises IT et les chercheurs en sécurité soulignent que les backdoors exposeraient les données des utilisateurs aux pirates. « Le chiffrement est un outil de sécurité sur lequel nous comptons tous les jours pour empêcher les criminels de vider nos comptes bancaires, et protéger nos voitures et les avions d’être soumis à des hacks » explique Dean Garfield.

Rappelons que François Molins, le procureur de Paris en charge de l’enquête sur les attentats avait cosigné une tribune paru le 11 aout dernier dans le new york times, intitulée ‘When phone encryption blocks justice’ (‘Quand le chiffrement des téléphones bloque la justice’), qui dénonçait les techniques d’Apple et Google destinées à chiffrer intégralement les données des utilisateurs d’appareils Andoid et iOS. Le texte plaidait pour une altération de ces mesures de protection de la vie privée.

 » Le chiffrement intégral des disques limite considérablement notre capacité à enquêter (…) et sape gravement notre efficacité dans la lutte contre le terrorisme. Pourquoi devrions-nous permettre à des activités criminelles de prospérer sur un medium qui échappe à l’application de la loi ? Enquêter sur ces affaires sans les données des smartphones revient à travailler avec une main attachée derrière le dos  » affirme la tribune.

L’équipe de FileZilla publie sa bibliothèque C++ : libFileZilla

lors que le client FTP Filezilla continue son évolution, son équipe annonce avoir décidé de séparer une bibliothèque C++ pour certaines de ses fonctionnalités. Elle est ainsi accessible à tous, son code source étant distribué sous licence GPL v2.

L’équipe derrière le client FTP open source Filezilla vient d’annoncer la mise à disposition d’une bibliothèque C++ indépendante : libFileZilla. Celle-ci permet à chacun de profiter d’outils de gestion de fichiers ou d’évènements, développés par l’équipe.

 

TOR lance son propre service de messagerie instantanée

49404a1152404f68da81919d12bd4

Le réseau Tor est célèbre pour son anonymisation des communications. Les utilisateurs qui s’y connectent peuvent s’y estimer protégés, l’objectif étant de chiffrer les communications et de faire rebondir les requêtes jusqu’à ce que l’adresse IP ne puisse plus être retrouvée. Ce réseau met désormais à disposition un client de messagerie : Tor Messenger. Il utilise les fondations d’InstantBird, un client de messagerie instantanée sous licence libre.

L’idée de ce service est de laisser les utilisateurs se service de leur compte InstantBird habituel mais en ajoutant une couche importante de sécurité. Le protocole OTR (pour Off The Road; un protocole cryptographique) est présent et actif par défaut: les communications transitant donc par le réseau et en émergeant vers les contacts classiques. Cependant les serveurs gérant les différents services sont centralisés, la liste des contacts et certaines informations sont théoriquement consultables. Les communications elles-mêmes et l’adresse IP sont masquées, ce qui correspond d’ailleurs à l’objectif central de Tor. D’ailleurs, Tor Messenger désactive par défaut l’historique local des conversations, la philosophie étant que le client servira pour des conversations éphémères, comme si elles avaient été tenues dans une pièce secrète à l’abri des regards entre deux personnes.

IBM laisse le gouvernement chinois vérifier son code source

Virginia Rometty, la CEO d’IBM, a confirmé le 20 octobre à la conférence technologique WSJD Live que le groupe informatique permet au gouvernement chinois de vérifier une partie du code source de ses produits

Cette pratique permet aux gouvernements de vérifier que les logiciels concernés ne contiennent pas de « backdoors », des entrées dérobées permettant d’accéder en secret à un système normalement sécurisé (par exemple pour en consulter les données).

De quoi rassurer les gouvernements étrangers face a une éventuelle menace d’espionnage de la part d’organisme spécialisé dans le renseignement

Mozilla met un million de dollars sur la table pour aider des projets open source

Mozilla a décidé de participer au soutien de certains projets open source avec un programme d’aides financières. Elle a donc annoncé vendredi le Mozilla Open Source Support (MOSS), un programme doté d’une enveloppe initiale d’un million de dollars, destiné à sélectionner des projets qu’elle estime être importants.

On connait déjà le nom de certains projets qui ont beneficier de l’aide financière fourni par Mozilla. On peut citer OpenH264 de Cisco , Python, PostgreSQL, MailMan, jQuery, GCC, Django, Clang/LLVM, angular.js et Apache Server.

Le Blackberry Priv, sous Android, annoncé à 699$

Blackberry Priv

Le premier terminal Android de Blackberry est enfin disponible en précommande au prix de 699$. Il dispose d’un écran OLED de 5,4 pouces avec une résolution de 2560 x 1440 pixels, associé à une puce Qualcomm Snapdragon 808 (ARM 64-bits) avec 3 Go de RAM. Si 32 Go de stockage flash sont livrés en standard, un slot MicroSD propose d’étendre cette capacité. Le capteur photo arrière de 18 mégapixels dispose d’un stabilisateur d’image optique avec une ouverture à f/2,2, tandis que l’avant annonce 2 mégapixels à f/2,8.  Blackberry indique jusqu’à 22,5 heures d’autonomie en « usage mixte », ce qui est envisageable avec un mobileayant un poids de 192 grammes.

Curiculum Vitae

PARCOURS SCOLAIRE


-Obtention du Baccalauréat Scientifique en 2012

-Inscription a l’université de Caen en licence informatique (2012/2013)

-Seconde première année de licence informatique             (2013/2014)

-Inscription en BTS SIO au lycée Notre Dame de la Providence a Avranches en 2015


 

 

COMPETENCES INFORMATIQUES


 

Developpement:

  • Langage HTML
  • Pascal
  • SQL
  • PHP
  • JavaScript

 

 

Reseau

  • Maitrise le montage d’un ordinateur
  • Possède quelques bases dans l’utilisation de machines virtuelles
  • Sait créer un controleur de domaines
  • maitrise d’editeurs de texte tels que Microsoft Word ou encore Open Office writer