Comment l’USB 3.2 double les débits sans changer les câbles

La nouvelle évolution du standard USB utilise deux canaux pour faire circuler les données au lieu d’un seul, de quoi offrir un doublement de la vitesse maximale et coller aux besoins de débits les plus extrêmes.

Le vénérable standard USB continue d’évoluer et les spécifications de la version 3.2 qui seront présentées en septembre prochain sont en passe d’être finalisées. La principale nouveauté de ce standard de transmission de données est un passage de la capacité maximale théorique de données de 10 Gbit à 20 Gbit par seconde. Une performance obtenue en passant d’un à deux canaux de transmission.

L’autre bonne nouvelle, c’est que ce doublement de vitesse ne nécessitera pas de nouveaux câbles dès lors que vous utilisez déjà des câbles SuperSpeed certifiés 10 Gbits, le consortium chargé du développement du standard (Microsoft, Intel, Apple, etc.) ayant en effet prévu de longue date cette amélioration. La planification, ça a du bon. En revanche, pour en profiter pleinement, il faudra que les périphériques (disques, PC, etc.) soient compatibles.

 

USB type C

L’arrivée du connecteur USB Type-C constitue a priori une avancée, avec son format réversible et ses nouveaux standards (USB 3.1 et Thunderbolt 3). Mais cette nouveauté s’est accompagnée du développement d’une véritable jungle de câbles divers et variés où il devient très difficile de s’y retrouver. En effet, un câble USB Type-C peut avoir plusieurs fonctions : transfert de données (USB ou Thunderbolt), transfert de vidéo (HDMI, DisplayPort) et alimentation électrique. Trois fonctions qui nécessitent que le câble soit de bonne qualité, qu’il comporte les bons composants électroniques pour éviter d’endommager électriquement les appareils, et que toutes les broches nécessaires de la prise soient connectées.

Un boitier USB 3.1 pour recycler les SSD au format M.2.

Grâce à son petit boitier baptisé MS09, le fabricant SilverStone permet de recycler n’importe quel SSD au format M.2. mSATA afin de le brancher en externe sur votre machine.                                                                                               Le SSD devient alors une sorte de grosse clé usb.

L’appareil mesure 110 x 9 x 26 mm et pèse 33 grammes. Son boitier en aluminium peut accueillir un SSD M.2. mSATA de 80 mm en vue de l’utiliser en externe grâce à son connecteur USB 3.1 Gen2. Le connecteur est d’ailleurs rétractable pour faciliter le transport du boitier.