Intel a indiqué que les mises à jour pour la gestion de ses processeurs permettant de les mettre à l’abri des vulnérabilités Spectre et Meltodown provoquent des redémarrages intempestifs. Pire : des baisses de performance affectant les systèmes pour datacenters allant jusqu’à 25% ont été constatées.

Loin de se cantonner uniquement aux postes de travail des utilisateurs finaux, ces failles touchent également les serveurs pour datacenters embarquant des processeurs Xeon. Dans un billet de blog, Navin Shenoy, vice-président exécutif et directeur général de l’activité datacenter chez Intel, a fourni des précisions sur les impacts en termes de performances de l’application des correctifs Meltdown/Spectre sur ces environnements. Et les nouvelles ne sont pas bonnes : « Alors que les mises à jour de firmwares permettent de limiter les risques d’exposition à des problèmes de sécurité, les clients ont remonté davantage de redémarrage sur les systèmes dont le firmware a été mis à jour », indique Navin Shenov.

Le problème, c’est qu’Intel précise qu’il n’y a pas que les anciens processeurs qui sont concernés : les configurations systèmes embarquant des processeurs sous architecture Ivy Bridge, Sandy Bridge, Skylake et même Kaby Lake le sont également. « Nous avons reproduit ces problèmes en interne et progressons pour identifier les causes de redémarrage », poursuit Navin Shenov. « En parallèle, nous allons fournir aux vendeurs du microcode bêta pour validation d’ici la semaine prochaine. »

Catégories : Veille Technologique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.