Google veut livrer des outils avancés pour les nano-ordinateurs

Google veut livrer des outils avancés pour les nano-ordinateurs

Google veut livrer des outils avancés pour les nano-ordinateurs

Selon Raspberry Pi, Google compte lancer cette année plusieurs outils intelligents pour les mini cartes PC.

Les Raspberry Pi et autres accueilleront bientôt des outils évolués développés dans l'écosystème Google.
Les Raspberry Pi et autres accueilleront bientôt des outils évolués développés dans l’écosystème Google.

Google a laissé entendre qu’il pourrait livrer « des outils avancés » aux utilisateurs de cartes de développement, notamment le Raspberry Pi 3 et la carte Edison d’Intel. Le géant de la recherche a lancé une étude de marché auprès de la communauté des utilisateurs, et en première page du site, il annonce : « Google aimerait créer des outils avancés et nous voulons savoir ce qui vous serait le plus utile ». Google demande aussi quels sont les fabricants de mini cartes préférés des utilisateurs, pose des questions sur le matériel et le logiciel et s’intéresse aux projets que les utilisateurs souhaitent réaliser.

La firme n’a pas répondu à une demande de commentaire de notre confrère d’IDG NS. Mais, dans un blog, Raspberry Pi indique que les premiers outils avancés seront disponibles dans le courant de l’année. « Les outils avancés de Google peuvent accroître les fonctionnalités des dispositifs créés avec ces cartes », a déclaré Raspberry Pi. Ils pourraient aussi permettre à Google d’étendre sa présence sur le marché IoT, lequel devrait atteindre les 30,7 milliards de dollars d’ici 2020 et les 75,4 milliards d’ici 2025, selon une étude publiée par IHS en mars dernier.

Trouver des débouchés à Android Things

Google essaie également de rendre les appareils plus évolués avec Android Things, son système d’exploitation axé sur l’IoT. L’OS, qui est une version allégée d’Android, peut faire tourner des capteurs et des caméras. Seulement trois cartes – le Raspberry Pi 3, la carte Edison d’Intel Edison et la carte Pico i.MX6UL de NXP – supportent l’OS Android Things. Une preview de l’OS a été livrée aux développeurs décembre, mais de nombreuses questions ne sont toujours pas résolues. Par exemple, cette version ne prend pas en charge l’accélération graphique sur le Raspberry Pi, et la gestion du son sur la carte Edison n’est pas au point.

Google a publié un code qui permet de créer une sonnette et une station météorologique tournant avec son système d’exploitation. Pour l’instant, seuls deux projets Android Things sont répertoriés sur le site web Hackster.io. En livrant plus d’outils pour les appareils intelligents, Google espère également concurrencer Amazon, qui a présenté lors du dernier CES de Las Vegas, des voitures, des appareils ménagers et de nombreux gadgets utilisant son assistant virtuel Alexa.

Source : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-google-veut-livrer-des-outils-avances-pour-les-nano-ordinateurs-67163.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *