Canon à la conquête de la Chine avec son imprimante 3D MARV

By on 26/01/2017

Canon à la conquête de la Chine avec son imprimante 3D MARV

 

imprimante 3D Marv

La filiale coréenne de Canon vient de lancer son imprimante 3D par dépôt de matière fondue, la MARV (pour marvelous en anglais), sur le marché chinois. La MARV a d’abord été commercialisée en Corée du Sud, Allemagne et Pologne en 2015.

Compte tenu du bruit qu’avait rencontré la sortie de la nouvelle imprimante 3D de HP l’année dernière, il est facile d’oublier qu’un autre spécialiste de l’impression 2D avait fait son entrée sur le marché de l’impression 3D, et ce malgré le fait que les deux acteurs ne ciblaient pas du tout le même marché – l’imprimante d’HP étant destinée aux professionnels. De plus, le fait que la commercialisation soit restreinte aux marchés sud-coréen, allemand et polonais n’a pas forcément contribué à faire connaître la nouvelle machine de Canon.

imprimante 3D Marv

Malgré le lancement discret de la MARV, Canon a bon espoir et a récemment annoncé qu’elle se vendrait en Chine, un marché important pour le secteur de l’impression 3D. Canon devrait commercialiser son imprimante 3D sur le marché de l’éducation et aux particuliers. Elle possède une petite taille et un poids assez léger ce qui la rend particulièrement adaptée à une utilisation à la maison ou à l’école. L’impression 3D commence tout juste d’ailleurs à s’introduire dans les programmes scolaires chinois.

L’imprimante de Canon est dotée d’une fonction de sécurité qui interrompt automatiquement le mode d’impression quand la porte de l’imprimante est ouverte, et d’un logiciel qui inclut un mode d’impression permettant d’orienter et de positionner automatiquement la partie imprimée en 3D pour gagner en temps d’impression. Ce logiciel permet également un ajustement automatique et une calibration semi-automatique.

imprimante 3D Marv

Son poids léger de 8 kg, ses caractéristiques de sécurités rigoureuses et son fonctionnement peu bruyant pourraient séduire les premiers acheteurs chinois. Le volume d’impression de la MARV est de 140x140x150 mm, idéale pour les petites impressions. La MARV est disponible à un prix de 799 euros (830 dollars) en Europe ; le marché chinois peut s’attendre à un prix similaire.

Selon IDC Research, 70 000 imprimantes 3D ont été vendues en Chine en 2015 et cela devrait atteindre 440 000 en 2020. 90% de ces machines seraient des imprimantes 3D personnelles.

imprimante 3D Marv

Si la vente de MARV 3D s’avérait être un succès en Chine, Canon pourrait bien commercialiser l’imprimante dans d’autres pays où l’impression 3D est de plus en plus présente.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *